Théâtre du Fracas – Côme de Bellescize et Vincent Joncquez
27 mars 2020
L’Ordre du jour
1 avril 2020

Compagnie l’Idée du Nord – Benoît Giros

Présentation de la compagnie


La compagnie a été créée en 2010 et a pour objet la création et la diffusion de spectacles vivants dont la thématique principale est "l'exploration géographique ou intérieure du monde et de l'homme". L'équipe artistique qui collabore à la compagnie a évolué tout au long de ces années mais des rencontres furent décisives : Giulio Lichtner et Alexandre de Dardel pour les décors, Christian Pinaud et Bertrand Couderc à la lumière, Romain Vuillet, Vincent Leterme et Alexandros Markéas pour le son et les musiques, Sarah Leterrier pour les costumes. La compagnie tient son nom de son premier spectacle, créé en 2009 au CDN d'Orléans, L’Idée du Nord, livre de Glenn Gould retraçant son parcours dans le Grand Nord vers la Musique, l'Art et aussi la Mort. Véritable parcours initiatique, cette expérience poétique posa le langage de la compagnie. Après le CDN d'Orléans, le spectacle fut repris au TNS à Strasbourg et à La ferme du Buisson.

Depuis, plusieurs spectacles ont été réalisés :
- Autour de l'œuvre de Jean Renoir : Au jour le jour, Renoir, 1940 retraçant l'urgence de création dans un monde en proie à l'Inquiétude par l'intermédiaire du parcours de Jean Renoir créant "La règle du jeu". (Joué au Nouveau théâtre de Montreuil, à Saint Nazaire, à la ferme du Buisson),

- Autour du parcours de Jean Zay en prison écrivant "Souvenirs et solitude", son grand œuvre, entre 1941 et 1944, année de son exécution par la milice. Le spectacle Jardin secret plongeait dans ce journal d'enfermement pour retracer la grandeur d'âme et libération intérieure d'un homme prêt à mourir pour sa patrie et protéger sa famille. (70 dates en tournée),

- Old times d’Harold Pinter où l'interrogation de quarantenaires sur leurs vies passées, les choix qu'ils ont faits, la vie qu'ils ont menée, le souvenir qu'ils en ont. (Théâtre de l'Atelier).
Toutes ses pièces ont en commun l'exploration interne des méandres de l'âme humaine. Elles s'inscrivent dans un vocabulaire théâtral résolument contemporain, rempli d'œuvres non exclusivement théâtrales.

La Magie lente de Denis Lachaud poursuit aussi cette veine. Bien que texte de théâtre, il s'agit ici d'une psychanalyse. Celle d'un homme dont on va découvrir tous les refoulements, tous les fantasmes,toutes les peurs. Elle poursuit le chemin déjà entamé en creusant jusqu'au plus profond, jusqu'au plus cru, à l'intérieur de la psyché d'un homme. De manière désordonnée comme nous aimons à le faire mais également comme cela s'exprime dans une thérapie.