Olympe et moi [création]
3 septembre 2021
CorrespondanSe
7 septembre 2021

Des putains meurtrières [création]

(c) Pauline Le Goff

Un poème qui raconte la mise à mort de l’homme blanc, oppresseur millénaire


D’après Des putains meurtrières de Roberto Bolaño
Mise en scène Julie Recoing
Collaboration artistique Pauline Huruguen et Emmanuel Pic
Conseillé dramaturgique Thierry Jolivet

Il ne s’agit pas ici de vengeance, mais plutôt de sacrifice.
Une femme repère par hasard un homme à la télévision. Il est dans un stade où il assiste à un match de foot. Elle décide d’aller le chercher. Ils ne se connaissent pas.
Elle le trouve, le ramène chez elle, ils font l’amour et elle le tue.
Des putains meurtrières est un long poème qui raconte du point de vue de la femme qui assassine la mise à mort de l’homme blanc, celui qui a opprimé les peuples depuis la nuit des temps, celui qui a soumis l’autre c’est à dire la femme, le noir, l’homosexuel, celui qui est différent. Et il doit payer pour cela.

Elle endosse le crime pour libérer les Hommes, il faudrait que l’on soit soulagé qu’elle le tue, qu’on espère qu’enfin elle l’achève.
DU 1er AU 14 OCTOBRE
- Lun. à ven. 20h
- Sam. à 17h

Durée • 1h

Les Plateaux Sauvages
5 rue des Plâtrières
75020 Paris
M°2 Ménilmontant
M°3 Père Lachaise / Gambetta

Réservation
01 83 75 55 70

Site internet