Nathan longtemps
6 octobre 2020
Pour un autre récit de la diversité
6 octobre 2020

La Morsure de l’âne

Une question essentielle : celle de la vie et de sa raison d’être.


Texte de Nathalie Papin
Mise en scène d’Émilie Le Roux
Avec Julien Anselmino, Dominique Laidet, Lou Martin-Fernet, Najib Oudghiri

Nous sommes dans le coma de Paco. Lui ne le sait pas encore. Pris dans des tourbillons, accroché à une barque, il finit par s’échouer sur « du vague sable ». C’est là qu’il rencontre un âne qui viendra régulièrement le mordre pour savoir où il en est de la douleur. Dans son coma défilent les membres de sa famille qui le rappellent à ses pulsions de vie et ses pulsions de mort : sa fille, son fils, la voix de sa mère, une petite fille qui semble le désigner comme son futur père mais aussi la mort en personne et quelques candidats à la suivre. Paco rencontre aussi son corps, qui tente de le quitter en lui reprochant toute une vie de sévices et de maltraitance. Bloqué dans cet entre-deux, Paco est comme immobilisé. Pour une fois dans sa vie il devra pourtant choisir. Veut-il mourir ? Veut-il vivre ? Et pourquoi ?

Durée estimée : 1h10
A partir de 10 ans